En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Nouvelles

+ Année 2019
 -  Année 2019
+ Année 2018
 -  Année 2018
+ Année 2017
 -  Année 2017
+ Année 2016
 -  Année 2016
+ Année 2015
 -  Année 2015
+ Année 2014
 -  Année 2014
+ Année 2013
 -  Année 2013

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


Connectés :
( personne )
Snif !!!

Ephemeride

Samedi 14 Décembre 2019
Sagittaire
du 23 Novembre
au 21 Dicembre

Le Saint du jour èst :
  • Saint Jean de la Croix
  • Sainte Odile

  • Bonne féte a toutes/tous les :
  • Odile

  • Anniversaires Célébrités :
  • Catherine Tasca 13/12/1941

  • Il est passe ces Jour :
  • 14/12/1911 - Le Norvègien Roald Amundsen est le premier homme � atteindre le P�le Sud.



  • Calendrier

    Chat8

    Désolé, réservé aux membres

    Visites

     1035202 visiteurs

     102 visiteurs en ligne

    Nouvelles

    Le Jardin Botanique plus haut de l'Europe - le 23/07/2013 14:53 par Webmaster

    Le Jardin Botanique Alpin "Bruno Peyronel"
     
    Le Jardin Botanique Alpin "Bruno Peyronel" est une réserve naturelle d'environ 17.000 m²., qu'il rhabille un intérêt spécial pour la flore alpine.

    01.jpg

    Il est situé en haut Val Pellice, au Col Barant, commun de Bobbio Pellice, à une altitude de 2290 mètres.  
     
    Le jardin a ouvert en 1991 avec une dédicace à la mémoire du naturaliste et botaniste Bruno Peyronel (1919-1982).  
     

    Nous voyons avant tout qui était Bruno Peyronel  
    Né le 29 mars de 1919 à Rome où le père Beniamino était assistant à la Gare de Pathologie Végétal, il fréquenta le lycée classique à Florence et l'université à Turin, où il est diplômé en sciences naturelles en 1941.  
    Il commença la carrière universitaire avec une brève période d'expérimentateur à l'observatoire Fitopatologico de Turin. Puis comme assistant s'établit au bureau de botanique de l'université de Ferrara. En 1951 il fait retour à Turin avec la charge de botanique systématique à l'Université d'Agronomie.  
    En 1955 il obtint le enseignement libre en botanique et en '59 il devien assistant ordinaire à l'Université de Sciences, Professeur de botanique systématique à l'université. de Turin jusqu'à le 1981. Il avait un caractère fin, ironique, polémique le juste, toujours critique, parfois caustique, provocant. Mais surtout grand enthousiaste et combattant généreux pour les idées dans lesquelles il croyait, capable d'intuitions qu'ils devançaient les temps ce a été un des pères dell' respect de l'environnement italien.
    En avance de décennies Bruno Peyronel s'était battu pour faire comprendre la fragilité de notre écosystème, et de la nécessité de changer les comportements pour qu'il y eût un avenir meilleur, et à aujourd'hui ses batailles ils restent d'actualité extraordinaire.
    A été un pionnier en beaucoup de champs, dans l'écologie, dans la protection du biodiversità et dans la gestion des naturels sobres, un grand défenseur du milieu alpin naturel, studieux, naturaliste et connu botanique.  
    Le prof. Brun Peyronel suis nombreux Jardins Botaniques, en particulier le
    « Jardin botanique Chanousia» au col du Petit Saint Bernardo et il fut un des auteurs de sa renaissance et directeur pour quelques ans, et il écrivit ainsi en 1982: «Le Col du Petit Saint Bernardo, entre le Val d' Aoste et la Savoie, 2200 mètres d'altitude: une part modeste relativement, mais un climat de 3000 mètres ou peu moins, normalement six mètres de neige, souvent aussi huit ou plus; une bonne saison d'une paire de mois, de moitié juillet à la moitié septembre, températures de hiver qui touchent souvent les 25-30° sous zéro, neigée, presque tous les ans, même en août. Mais un panorama merveilleux sur un pianor en fleur entre monts étincelants de neige, sur le fond de la masse imposante du Mont Blanc.  
    Dans ce cadre merveilleux un Jardin ultracentenario Alpin est en train de renaître qu'il avait atteint réputation mondiale et que la sottise et l' incurie des hommes ils avaient détruit
    ».
     
    Le Prof. Brun Peyronel a publié et soigné la version italienne de nombreux Livres entre qui:
    Il guide aux fleurs de l'Europe - Éditions Zanichelli - 1984  
    Parc-château de Stupinigi - Région Piémont, 1980  
    La montagne en fleur, jardin de tous - par la Pro Tour Pellice, 1961  
    Vie dans l'aquarium - A. Mondadori, 1974  
    Le «Herbarium Alpium Occidentalium", de Bruno Peyronel et Giovanna Du Vesco, avec des contributions d'Annalaura Pistarino, Giuliana Forneris, Maurizio Bovio, Enrica Matteucci et Guglielmo Pandolfo.  
    Le livre édite du Musée Régional de Sciences Naturelles de la Vallée d'Aoste il représente une contribution à la connaissance de la flore valdostana et piémontais."  
     
    Un Livre par Walter Julien le rappelle  
    Entre nature et société: l'engagement environnemental de Bruno Peyronel avec préface de Piero Bianucci - j'Édite de Turin Profit Nature  
     
     02.jpg
     
    Maures le 14 Novembre 1982 pour un ictus soudain vint enterré dans un petit cimetière sur la colline de Turin - (Cimetière de Cavoretto)  
     

    Le Jardin Botanique  alpin Bruno Peyronel
    Le Jardin est situé en haut Val Pellice au Col Barant, Commun de Bobbio Pellice, sur le versant de la Cruche du Prà à 2.290 mètres de part, dans le coeur dell' oasis de protection faunistica du Barant, destinée à la reproduction et à la tutelle des sauvages, 3850 hectares, mêmes au 41% du territoire communal et à 13 heures% de la surface de la vallée entière.  
    Le Jardin est composé d'une zone de 17.000 mq. d'intérêt botanique spécial et il est entouré entièrement, le parcours de visite dispose de panneaux indicateurs spéciaux des espèces uniques et des milieux floristici.  
     

    Comme on Atteint
    Les possibilités sont deux:  
    1) Avec environ un heure et demi de marche, du Refuge Lowrie Barbara (Comba des Carbonieri)  
    En venant de Tour Pellice avant d'atteindre Bobbio Pellice, il s'encastre la déviation pour le Comba des Carbonieri, à travers une rue joints goudronnés en proximité du Refuge Lowrie Barbara se quitte l'auto dans une zone exprès équipée et on continue sur une vieille rue à pied
    militaire en montée, avec des lacets et vues suggestives sur la vallée, pour une dénivellation de cira 700 mètres.  
    Joint en cime au col Barant, mt. 2373, nous trouvons sur la gauche un vieil immeuble militaire, maintenant restructuré de lequel se réjouit un panorama merveilleux sur le groupe du Monviso, le sommet du Granero, le Comba des Carbonieri et le serpenter de la rue parcourue.  
     
    03.jpg 
    Est-ce qu'en continuant en descente joint au Jardin Botanique Bruno Peyronel.  
     
    2) Du Refuge Jervis - Cruche du Prà, en Venant de Tour Pellice on eux traverse Bobbio Pellice et il continue droits vers le Villanova, ici joints il s'eux quitte et il continue en traversant la petite agglomération de Villanova mt à pied. 1223, et en les escaladant pour le chemin muletier de lequel ils peuvent jouir des vues suggestives, il se touche le vieux Fort de Mirabuc dont ils restent bien peu ruines.  
    En leur voulant peut par contre continuer pour la piste carrabile déblayé, en tous les deux les cas à un certain je vise peu avant un de la cascade du Pis les deux parcours ils se réunissent, on continue donc vers le Pian des Morts et avec un dernier je les force il atteint la cruche du prà et le Refuge Willy Jervis, mt.1732, temps de parcours de Villanova environ heures 1,20 - 1,40.  
     
    D'ici on il traverse le pianoro, vers la gauche, et on va chercher la vieille rue militaire pour le Col Barant qui escalade à travers un saile, sorti du bois ils les affrontent les derniers lacets en montée qu'ils serpentent pour environ Km. 5,5 au milieu de l'oasis du Barant, zone de 3850 hectares comprise entre les frontières naturelles du torrent Pellice et du Guicciard, la France et la province de Cuneo, on joint au Jardin Botanique du Peyronel environ temps de parcours avec une heure et demi de marche  
     
    Il se signale la possibilité de monter en auto pour le déblayé jusqu'à le le Refuge Jervis en payant 5 Euro, mais attention est deux liens, max 50 autos au jour et montée liées depuis 8,30 aux 10,30 et descendue par 16 heures à 17 heures.  
     

    Particularité des montées:  
    Avec un peu de chance ont peu voire marmottes ou la Salamandre Lanzai, Salamandre de Lanza, espèce endémique des Alpes Cottiennes en particulier du Val Pellice sur les 1200 mt.  
    04.jpg
     
     
    separa.gif
     
     
    Le Jardin Botanique Alpin " Bruno Peyronel"  
    En descendant du Col Barant tout de suite on visualise la dépression avec une palissade de bois qu'il délimite le jardin botanique, une petite grille d'accès, le maisonnette-magasin des outils avec des vitrines explicatives et une gare météorologique, nivo-pluviometrique. consultable via internet à l'adresse suivante: http://webgis.arpa.piemonte.it/webmeteo/meteo.php?CODTOT=001026900  
     
    05.jpg
    Franchi la grille, aux yeux du visiteur ils s'offrent, dans une place circonscrite, un petit lac, milieux naturels différents, espèces différentes protégées de flore.  
     
    06.jpg
    La définition de jardin est due au fait qui est tout naturel et inaltéré, il se présente comme il est, pendant que le potager botanique on obtient en transplantant les espèces différentes.  
     
     
    Nous trouvons zones qu'ils se diversifient pour la qualité du sol et de la végétation, où ils pourront observer  
    le pâturage alpin, violettes, garofanini et potentille,  
    les zones humides, le jaune des pinguicole,  
    le jeune assistante nivale, sous neige pour 9 mois, (bleus des gentianes et violette des soldanelle,  
    la zone de greto  
    la végétation des roches calcaires, edelweiss, camedrio et saule réseau,  
    la végétation des roches siliceuses, avec du genepì, antennaria et semprevivo ragnateloso,  
    la zone des saules  
    les zones des arbustes tordus, avec les myrtilles, les fleurs des rhododendrons et les feuilles des saules nains,  
     
    Ils sont présent sur sa surface au-delà 300 espèces de plantes autochtones alpines, beaucoup de de lesquelles marquées par panneaux indicanti leur nom.  
    Les espèces reçues comprennent Carex sempervirens, Dryas octopetala, Fétu violacé et Salix herbacé, Salix serpyllifolia, l'arbre le plus petit du monde, Salix reticulata Pinguicola vulgaris, Botrychium lunaria, arnica montana, fétu violacé, dianthus neglectus, lotus alpinus, artemisia umbelliformis, thymus serpyllum, lichen, Chenopodium bonus-henricus, Artemisia umbelliformis, le genepì, le rhododendron, la gentiane, les primevères et beaucoup d'autres.  
    Presque toutes plantes endémiques, c'est-à-dire exclusives d'un certain territoire, en ce cas en Val Pellice nous trouvons espèces endémiques exclusives du massif du Monviso comme la Veronica allionii et le Gentiana rostani.  
    07.jpg  08.jpg 
    Du côté au Nord-ouest on peut admirer le splendide panorama sur le Bassin du Pra avec ses chalets du Partia d'Amunt, alpage où bruts de moutons et groupes de chevaux paissent librement.  
    09.jpg
    Et un endroit fabuleux pour un expert botanique, mais aussi pour le naturaliste ou pour le visiteur commun, qui a essayé l'émotion de s'enfoncer dans ce microcosme, est-ce qu'il revient y sûrement.  
     
    De tener présent qui vue les chutes de neige abondantes très probablement cet an la floraison arrivera avec certain retard respect par ans passés.  
     
    Disclaimer et Copyright  
    Cet article est le fruit de recherches fait en internet, je remercie toutes ceux qui ont écrit quelque article et posté photo de ce magnifique Jardin Botanique, la partie la plus difficile a honnêtement été la recherche sur le Prof. Brun Peyronel dont j'ai vraiment peu trouvé, si quelque visiteur a plus nouvelles je m'écrive, je serai bien heureux de compléter l'article.  
     
    Quelques images publiées sont toutes traites du web, et vous évaluez de notoriété publique donc.  
    Sur telles photos et images le site ne détient pas, donc, quelques-uns droit d'auteur et il n'est pas intention de l'auteur du site de s'approprier d'images de propriété d'autrui indûment, donc, si leur usage violât droits d'auteur, le propriétaire légitime peut contacter en nous envoyant un e-mail au Webmaster, en indiquant ainsi vos données et les images en objet que provvederà à résoudre le problème rapidement, par exemple, avec l'insertion, gratuit et permanent, du nom de l'auteur, ou enlever la photo définitivement.  



     
    Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
     
     
    Recherche
     
    Fermer